Long métrage sorti en 1964, les aventures de Tintin et les oranges bleues est le deuxième film de la saga Tintin qui a été réalisé avec de vrais personnages.
Réalisé par Philippe Condroyer, sur un scénario d’André Barret, le film a été essentiellement tourné en Espagne (voir la fiche sur Telerama). La particularité de cette histoire est que c’est la première fois que l’on entend parler des OGM.

Autour du Professeur Tournesol

A la fin de la publication de son livre sur la famine qui menace le monde, le Professeur Tournesol, fait une prise de conscience aux savants de par le monde pour mettre fin à ce fléau de plus en plus menaçant. Seul Antémar Zallaméa, un savant espagnol a répondu à l’appel en lui faisant parvenir un colis contenant une orange bleue ayant pour première qualité de pousser en zone aride.
Le phénomène scientifique étant largement convoité, un jour, l’orange bleue a été dérobée dans la maison du Professeur Tournesol. A cours de solution, ce dernier décide alors d’aller rendre visite à son confrère dans le but d’en acquérir d’autres, et d’éradiquer la faim dans le monde.
Cependant, à son arrivée, le Professeur Tournesol apprend que son collègue s’est fait enlevé, le même cas lui arrivera sous peu. Étant tous deux sous le contrôle d’un émir qui souhaiterait tirer profit de la découverte, le Professeur Tournesol et Zallaméa ne pourront alors compter que sur Tintin et le Capitaine Haddock pour s’échapper.

Antémar Zallaméa, l’inventeur du miracle.

L’invention trouvée par Antémar Zallaméa est au centre de toutes les attentions dans cet épisode des aventures de Tintin.
D’ailleurs, le réalisateur donne à long métrage le titre : les oranges bleue. Voulant venir en aide d’abord au Professeur Tournesol pour ensuite éradiquer la faim dans le monde, le Professeur Zallaméa va se retrouver au centre des intérêts de l’Emir qui veut s’accaparer son bien.

Les autres films des aventures de Tintin et Milou